Vers un monde de camps ?

Intervenants

eGYybXJqMTI=_o_michel-agier-exils---des-mgapoles-aux-camps
Michel Agier
Directeur de recherche en anthropologie à l'IRD et directeur d'études à l'EHESS

Date

16 juin 2015 - 20 h 00 min

Adresse

Centre de vie du Sanitas, 10 place Neuve, Tours   Voir sur la carte

Une conférence de Michel Agier, anthropologue, directeur de recherches à l’IRD et directeur d’études à l’EHESS.

A la suite de la publication de l’ouvrage « Un monde de camps », qu’il a dirigé, Michel Agier interviendra sur les étrangers indésirables qui vivent dans ces « hors-lieux » que sont les camps.

En effet, « les camps se multiplient et se banalisent partout sur la planète. Ils sont aujourd’hui des milliers, dessinant peu à peu un nouveau paysage mondial. Gouvernements nationaux et agences internationales adoptent de plus en plus systématiquement cette solution pour « regrouper » les réfugiés humanitaires, pour « parquer », faire « transiter », « retenir » ou mettre à l’écart les « déplacés » et les migrants, les « clandestins » et autres indésirables.

Douze millions de personnes vivent ainsi dans ces camps, des millions d’autres dans des campements de fortune, au creux des forêts, dans les interstices des villes, le long des frontières ; d’autres encore sont piégées dans des centres de rétention, des zones d’attente ou de transit. Si ces « hors-lieux » sont des espaces de parias, nombre d’entre eux s’inscrivent dans la durée et se transforment au fil du temps : la vie s’y renouvelle, s’y attache, et l’emporte le plus souvent sur la mort ou le dépérissement (…). Loin d’être l’« exception » que l’on évoque généralement dans un cadre humanitaire ou sécuritaire pour en justifier l’existence, les camps font durablement partie des espaces et des sociétés qui composent le monde aujourd’hui. »

Verra-t-on disparaître la figure de l’étranger à travers la déshumanisation et la « disparition » des migrants dans les camps ? La société qui maintient cet ‘autre’ enfermé dehors s’isole elle-même puisque l’encampement est réciproque.

Michel Agier a récemment publié La Condition cosmopolite (La Découverte, 2013), Un Monde de camps (avec Clara Lecadet, La Découverte, 2014) et Anthropologie de la ville (PUF, 2015).

Podcast

 

affiche_confmondedecamps_impression

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

COORDONNÉES

Université populaire de Tours
12 rue Duportal 37000 Tours
Nous envoyer un mail
Mentions légales

UNIVERSITÉ POPULAIRE DE TOURS

L’Université populaire de Tours est une association d'éducation populaire fondée en 2005 par un collectif d’habitants de l’agglomération tourangelle. Elle cultive le partage des savoirs et le décryptage des enjeux contemporains dans un état d'esprit démocratique, indépendant et convivial.