Police dans les banlieues : les « jeunes », des citoyens à part ?

Intervenants

fassin_didier_ak2_copyright_andrea_kane_0
Didier Fassin
Professeur de sciences sociales (Institute of Advanced Study, Princeton), directeur d'études à l'EHESS

Date

13 juin 2012 - 20 h 30 min

Adresse

1bis, rue de la Préfecture, Tours   Voir sur la carte

Pendant plusieurs mois, Didier Fassin a mené une observation ethnographique au sein d’un commissariat de la banlieue parisienne, suivant sur le terrain et au quotidien le travail des policiers, et notamment d’une BAC, brigade anti-criminalité.

Dans l’ouvrage qui a résulté de cette enquête, La Force de l’ordre : une anthropologie de la police des quartiers (Seuil, 2011), il analyse les pratiques discriminatoires, la violence des actes et des propos émanant des BAC avec la distance d’un auteur qui fait œuvre de chercheur et ne se pose jamais en juge.

Dans quelle mesure le contexte sécuritaire et les pressions politiques qui pèsent aussi sur les policiers des BAC concourent-ils à faire des « jeunes de banlieue » une catégorie bien particulière et qui, aux yeux des pouvoirs publics, appelle à un « traitement spécifique » ?


 

Conseils de lecture

[zotpress items= »UGDVNR3D,BTM36RNR,KKFHAJZJ » style= »le-tapuscrit-author-date » sort= »ASC »]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

COORDONNÉES

Université populaire de Tours
12 rue Duportal 37000 Tours
Nous envoyer un mail
Mentions légales

UNIVERSITÉ POPULAIRE DE TOURS

L’Université populaire de Tours est une association d'éducation populaire fondée en 2005 par un collectif d’habitants de l’agglomération tourangelle. Elle cultive le partage des savoirs et le décryptage des enjeux contemporains dans un état d'esprit démocratique, indépendant et convivial.